Grand Paris Sud : Un an après…

Il y a un an l’agglomération de Sénart est morte, laissant place au Grand Paris Sud. Or au bout d’un an, et comme nous l’avions craint, les Savigniens sont durement impactés.

 

En effet, la gestion de certains équipements culturels et sportifs est transférée vers l’agglomération. C’est le cas pour nos deux médiathèques, notre conservatoire et, plus tard, notre stade nautique.

 

Plusieurs questions se posent alors : l’accès à ces services sera-t-il toujours préférentiel aux Savigniens ? Aux mêmes conditions et qualité ? Qu’en est-il du transfert du personnel de ces services et de la préservation de leurs acquis sociaux ? Est-ce que l’agglomération du Grand Paris Sud, depuis son pôle directeur en Essonne, est en capacité de gérer ces équipements de proximité situés sur notre territoire ? Pas sûr…

 

Que dire également de l’annulation de la commission Développement Economique, Emploi et Enseignement Supérieur de l’agglomération au motif qu’aucun point n’avait été mis à l’ordre du jour ! Peut-on imaginer que l’emploi est si florissant qu’il ne nécessite plus discussion ou que les problématiques liées aux commerces et entreprises soient résolues ? Utopique…

 

Or rappelons que la vice-présidente à l’agglomération est notre maire actuelle. Ne devrait-elle pas être la garante de nos intérêts ? Force est de constater que ce n’est pas le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.