De la bonne gestion municipale : arrêtez le superflu !

Quatre ans après l’élection municipale de 2008, où en sont les 10 axes prioritaires pour notre commune affichés alors par la majorité élue ?

Alors que la période actuelle est difficile pour tous les Savigniens comme pour tous les Français, la majorité a-t-elle oublié le principal : agir pour améliorer concrètement leur quotidien ?

Le contexte appelle à se concentrer sur l’essentiel et à éviter les dépenses superflues !

Pourtant, nous constatons avec regret que la majorité cherche surtout à communiquer – au risque parfois de confondre communication personnelle et municipale – en engageant des dépenses non essentielles. En deux ans, le Maire – M. Mouton, suivi par Mme Pichery – a beaucoup renforcé l’équipe de communication qui l’entoure dans son cabinet.

De nombreuses économies sont pourtant possibles !

Pourquoi avoir engagé une étude de faisabilité des jardins de cocagne, sachant dès le début qu’il serait impossible d’implanter des serres dans le périmètre de la ferme du Coulevrain ?

Pourquoi avoir fait appel à un cabinet externe pour demander une étude sur les conseils de quartier, alors que le bon sens suffisait à s’apercevoir que cette « démocratie locale » ne fonctionnait pas, délaissée par les Savigniens ?

Pourquoi avoir persisté avec les « assises de la démocratie participative », pour lesquelles une nouvelle grande opération de communication a été lancée ? Pour 30 000 habitants, la moyenne de participation aux ateliers des assises était de moins de 10 personnes. Quel succès !

La majorité continue de communiquer à tout-va sur les nouveaux “conseils de vie locale” ayant remplacé les “conseils de quartier”. Mais en dehors de ce changement de nom, quel sera l’intérêt concret de telles structures pour les Savigniens ?

Début février, Madame le Maire a inauguré en petit comité la nouvelle caisse du complexe sportif Jean Bouin. Si la modernisation de nos infrastructures municipales est appréciable, leurs inaugurations (avec les frais d’invitation et de buffet qui vont avec) sont-elles vraiment nécessaires ? Ou ne servent-elles qu’à de l’auto-promotion inutile ?

Pendant ce temps, la piscine rencontre toujours des problèmes de fonctionnement. Après une rupture de canalisation l’été dernier, c’est la ventilation qui rencontre actuellement des problèmes. Ainsi, ces dernières semaines, les scolaires d’écoles primaires ont du se changer dans des vestiaires où il faisait à peine 15 degrés… Entre réceptions clientélistes et qualité du service, la mairie a donc ses priorités !

Au final, combien ont coûté toutes ces actions qui n’ont rien changé au quotidien des Savigniens ? Alors, en 2012, Madame le Maire et sa majorité sauront-elles arrêter le superflu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.