Déclaration lors du Débat d’Orientations Budgétaire

Madame le Maire, Chers Collègues,
Mesdames et messieurs les Directeurs de Services,
Mesdames et Messieurs du public

 

Ce soir nous traitons, entre autres, du débat d’orientations budgétaire.
Ce débat revêt un sens et une symbolique particulière : celui d’être le premier de cette mandature. Les décisions budgétaires que cette assemblée prendra, conditionneront la gestion de notre ville pour le reste de la mandature. Nos votes du budget nous engagerons face aux Savigniens.

Mon allocution se fera en deux phases :
L’appréciation du groupe Un Avenir à Savigny du contexte général de la situation économique et sociale dans un premier temps,
Puis notre appréciation quant à la situation de notre collectivité au regard du contexte général et de ses incidences inéluctables quant à l’orientation que nous devons donner au budget de notre ville.

Concernant la situation économique et sociale dans le contexte général, tant sur la zone euro qu’en France :

En Zone euro , tous les indicateurs montrent en projection, une faible croissance ( moins de 1% ) pour 2015, avec une très faible augmentation de la consommation des ménages tout comme celle des investissements des entreprises.
Le mouvement de déflation semble devoir se poursuivre en 2015, ce qui rendrait du souffle au pouvoir d’achat mais serait contraignant pour les désendettements engagés.

Concernant la France, la croissance ayant été soutenue artificiellement au dernier semestre 2014, celle-ci ne pourra se poursuivre en 2015. A noter également la poursuite de la chute des investissements dans le secteur du logement. La poursuite de la hausse du chômage, malgré les incantations, sans effets, du président de la république et de son gouvernement (que VOUS soutenez ! ), incantations sur la courbe du chômage, dans un contexte économique qui reste fragile et pousse les ménages à moins consommer, alors tentant de constituer une épargne pour les jours difficiles.

Quelles options nous offre la politique gouvernementale, assise sur une idéologie d’un autre temps, et quelles incidences sur l’orientation que nous devons donner au budget de notre ville ?

Le projet de loi de finances pour 2015, dans le contexte précité, oblige la prise en compte inéluctable de 2 éléments : la réduction des déficits publics et le besoin de soutenir l’activité.

Regardons l’équation qui nous intéresse : nos recettes et nos dépenses.
Nos recettes s’en trouvent pénalisées par les décisions d’un gouvernement que Vous soutenez pourtant ! et ce, sous couvert de la solidarité nationale à la réduction des déficits publics.

En particulier un point récurrent : la diminution de la DGF de 3,67milliards € et son incidence sur les finances des collectivités. Une baisse de près de 9% ! Une contrainte voulue et organisée par le gouvernement. Cette diminution se poursuivra en 2016 et 2017. Une contrainte de plus pour les collectivités territoriales. Une contrainte de plus pour notre ville !

Nous constatons que l’article 55 de la loi de finances pour 2015, prévoit le maintient du fonds d’amorçage de la réforme des rythmes scolaires dans le 1er degré pour l’année scolaire 2015-2016 sous condition de l’élaboration d’un projet éducatif territorial. 50 euros par élèves pour toutes les communes et 40 euros euros en plus par élèves pour les communes notamment urbaines.

Il serait opportun que nous ayons un projet éducatif territorial…

Situation économique tendue et difficile tant pour notre collectivité et encore plus pour les Savigniens. Un nombre croissant de famille surendettées, de plus en plus de personnes fouillant les poubelles des supermarchés de notre ville. Savigny souffre.

Le contexte national de ces dernières semaines exige que chaque acteur économique, associatif ou politique de notre ville concoure à un mieux vivre ensemble à Savigny.

Des choix cohérents et réfléchis doivent être faits pour garantir la cohésion de notre société, dans la diversité de sa composition.

Pour notre groupe, nous restons convaincus que notre Conseil Municipal doit accorder sa priorité dans le développement de 3 axes politiques :

Plus de Sécurité pour les Savigniens et leurs biens afin de garantir à chacun les meilleures conditions pour un mieux vivre ensemble. Beaucoup trop d’actes de délinquances dans notre ville ont conduits à la mise en exergue de deux quartiers. Nous ne souhaitons pas une stigmatisation de nos concitoyens résidant ces quartiers. Nous souhaitons qu’un réel effort soit porté sur la prévention de la délinquance sous toutes ses formes, par un redéploiement humain et un renforcement des moyens techniques. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une zone restreinte de déploiement de la vidéo –protection par exemple. Nous n’acceptons aucune zone de non droit à Savigny !

Deuxièmement, un plan pluriannuel de maitrise des coûts structurels de notre collectivité par une optimisation des ressources humaines et des ressources techniques en favorisant la mutualisation des moyens et la dématérialisation de nos procédures.

Plus de solidarité pour les Savigniens afin que les plus fragiles d’entre nous ne soient pas en marge de notre ville mais bien au contraire participent au développement de notre ville, à la vie de nos quartiers, à la construction de notre bien vivre ensemble.

C’est parce que ces trois axes sont les attentes prioritaires des Savigniens que le groupe Un Avenir à Savigny souhaite que le budget qui sera présenté à cette assemblée lors d’un prochain conseil, en soit le reflet.

Mais bien évidemment, ces contraintes et ces orientations budgétaires ne devront en aucun cas être prétexte à une quelconque augmentation de la pression fiscale ! Nous ne tolérerons AUCUNE augmentation d’impôts ! Nous saurons vous rappeler, Madame le Maire, à vos engagements pris devant les Savigniens lors des dernières élections municipales.

Je vous remercie, Mesdames et Messieurs pour votre attention.

 

Rapporteur pour UAAS : Hervé KITEBA SIMO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.