Discrimination politique ?…

A grand coup de déclarations, la majorité municipale prétend œuvrer pour un nouvel élan de la démocratie locale.

Mais peut-on y croire lorsqu’on sait qu’il a fallu plus de cinq mois pour que le nom et la photo de Natacha BEDHIAF soient publiés sur le site de la ville au titre de nouvelle élue du groupe Un Avenir à Savigny ? Qu’à l’heure actuelle, le conseil départemental socialiste ne lui adresse aucun courrier au titre de son mandat ? Serait-ce de la non-information ?

Peut-on y croire en constatant que depuis son élection, Clotilde PERIGAUD ne dispose toujours pas des moyens d’accès au local des élus dont la mise à disposition par la municipalité est obligatoire ? Qu’aucun élu d’opposition n’a le libre accès aux commissions consultatives obligatoires dans lesquelles ils siègent ? Serait-ce de l’exclusion ?

Peut-on y croire lorsque, dans la revue municipale, le droit d’expression de notre groupe a été réduit de moitié en moins de six mois pour laisser plus d’espace à une majorité qui a déjà 20 pages ? Que dans le règlement intérieur, il est fait mention d’une interdiction, pour les élus de l’opposition, de recevoir du public ?!! Serait-ce de la censure ?

Peut-on y croire lorsque le Maire exclut les élus de l’opposition de la présentation du Conseil Municipal lors de la cérémonie des vœux aux Savigniens ? Le règne d’un nouvel ordre de démocratie non-républicaine serait-il venu ? Pourquoi tant d’entrave à la bonne exécution de la démocratie ?

” Bien vivre ensemble “

Trois mots qui méritent que les acteurs politiques, associatifs et de la société civile de notre ville s’unissent pour lutter contre le rejet de nos Valeurs Républicaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.