Grève des bus à Sénart : Pas de bus, pas d’élus en face ! C’est le Raz-le-bol général !

Cette situation génère un grand nombre de désagréments dont les conséquences sont négatives pour les usagers : absentéisme scolaire pour certains collégiens et lycéens,  difficulté de déplacement pour les personnes âgées, lever tôt pour des milliers de personnes qui doivent rattraper un train, salariés qui arrivent plus tard et doivent partir plus tôt pour aller chercher leurs enfants à l’école et sans oublier les conséquences économiques que subissent les entreprises et les commerces de proximité. Cette situation est d’autant plus dommageable pour les personnes qui sont tributaires de ces transports et qui n’ont que ce moyen pour se déplacer. Et dire qu’ils sont nombreux  à Savigny le Temple, Nandy, Moissy ou Lieusaint ,et sans oublier Cesson ou Vert Saint Denis… Tout Sénart est touché !

Sans remettre en cause la grève des conducteurs de bus et si cette dernière devait encore perdurer, il est plus qu’urgent que le San de Sénart et ses élus qui le composent puissent réagir rapidement afin de trouver une solution transitoire pour faciliter le déplacement de leurs concitoyens. Les Sénartais en ont plus qu’assez de toujours payer les frais et de faire des sacrifices. Sacrifices, alors qu’ils payent un service et qu’ils sont en droit d’attendre qui leur soit rendu.

Que font nos élus? Où en sont les discussions avec le STIF et le SAN ? Quels sont les dispositifs envisagés pour la continuité du service public à Sénart ? Aujourd’hui, on pourrait s’interroger sur l’indifférence affichée de nos élus vis à vis des usagers car les Sénartais sont sans réponse concrètes de leurs élus et sont laissés pour compte.

Quand on connaît  le prix  qu’il faut débourser pour les transports en commun, quand on veut soutenir le développement durable, on est en droit d’exiger une obligation de résultats et des prises de décisions rapides.  Or, aujourd’hui on peut constater que l’usager Sénartais a le droit de subir et de se taire.

Messieurs les élus de Sénart, bougez-vous pour qu’une solution rapide et adaptée soit mise en place pour les Sénartais ! Il est temps de faire preuve de responsabilité et d’initiative. Nos concitoyens n’en peuvent plus !

  3 comments for “Grève des bus à Sénart : Pas de bus, pas d’élus en face ! C’est le Raz-le-bol général !

  1. boyer
    mai 5, 2010 at 12 h 21 min

    oui c’est une honte c’est la 5°semaine de gréve et rien ne bouge
    ras le bol des grévistes qu’ils s’estimes heureux d’avoire un travaille et un salaire chaques mois
    épuis ils sonts si riche que cela pour se permétre de faire gréve 5 semaines donc 5 semaines sans salaire c’est bien fait pour eux
    honte a eux de bruler des bus etc….
    honte a la france de ne rien faire

  2. SUTTON
    mai 5, 2010 at 12 h 24 min

    Les senartais ont voulu une politique de gauche,ils l’ont……
    Veolia ne respectant pas son obligation de résultat,le SAN pourrait tres bien les menacer de casser le contrat qui les lie et ainsi peut-être que les négociations avec leurs salariés avanceraient mais que nenni car les responsables du SAN et des communes se déplacent en voiture et parfois avec chauffeur.
    Alors bien qu’étant retraité,il faut se lever le matin à 6h30 pour emmener son épouse à la gare et le soir vers 19h30,retourner la chercher.
    Quand ce n’est pas la sncf ou ratp qui s’y met et quand on ne supprime pas certains trains sur la ligne D pour fluidifier le trafic entre gare du nord et les banlieues nord de Paris “dixit Paul Huchon dans une interview à la télé”,vue personnellement et on pourrait en écrire un livre…..

  3. julie
    mai 23, 2010 at 19 h 49 min

    C’est le STIF qui est l’autorité organisatrice des transports en Ile de France. Quand on regarde la composition du SAN, il est évident que les élus qui le compose n’ont pas été réactifs pour faire bouger le président du STIF dans la mise en oeuvre du plan de transport adapté, devinez qui c’est ? “leur pote HUCHON” cela au détriment des usagers Sénartais et en particulier ceux de Savigny le Temple. Les élus du SAN ont fait profil bas lors de la grève. Et pour cause, le STIF n’est pas un organisme contrôlé par l’Etat mais bien il est composé des seuls représentants des collectivités locales. Toutefois, attendons voir comment va se passer le remboursement total des titres de transport sur la période de la grève car il y a eu défaut d’éxécution dans la mise en oeuvre du plan de transport adapté aux usagers de Savigny le Temple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.