Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Savigny

Face à l’insécurité, il est temps d’agir !

Cliquez sur l'image pour télécharger la lettre en format PDF.

Monsieur le Maire,

Vous ne pouvez ignorer plus longtemps le climat d’insécurité que peuvent ressentir les Savigniens dans notre ville, en particulier depuis le milieu de l’année 2010.

Les dernières semaines l’ont encore montré, les actes de violence se multiplient et se banalisent, et aucun quartier de notre commune n’est épargné.

En témoignent :

–       A Plessis-la-Forêt : le 6 janvier 2011, le tabac presse du centre commercial des Fontaines a de nouveau été la cible d’un braquage par des individus armés, dix jours à peine après une première tentative de braquage.

–       Toujours à Plessis-la-Forêt : le bureau de Poste a subi deux braquages les 12 novembre et 7 décembre 2010, conduisant à la fermeture pour une durée indéterminée de cette annexe, au détriment des habitants du quartier.

–       A Plessis-le-Roi : votre majorité municipale a lancé en grandes pompes le projet de rénovation du quartier du Miroir d’eau en octobre 2010, sans pour autant parvenir à y assurer la protection des commerces existants. En 2010, le gérant du tabac brasserie du centre commercial a vécu 3 cambriolages, dont le dernier à la voiture bélier le 28 octobre.

–       Au centre ville : en mai 2010, le magasin ED situé place Elysée Reclus a été braqué par des individus armés… d’un fusil à canon scié, avant de fermer quelques jours plus tard. Le 27 décembre, c’était au tour de la pizzeria Domino’s Pizza d’être victime d’un braquage.

–       Au quartier des Droits de l’Homme : les habitants du quartier ont en mémoire le guet-apens tendus par des délinquants à des pompiers appelés par un feu de poubelles le 27 octobre 2010. Le 28 décembre, 4 véhicules étaient brûlés place des Droits de l’Homme.

–       Au Bourg et aux Cités Unies : les Savigniens concernés se souviendront de la nuit du 29 juillet durant laquelle une bande de délinquants a vandalisé une vingtaine de voitures et du mobilier urbain.

–       Sans compter les multiples cambriolages ou violences et agressions physiques subies dans nos rues par les Savigniens.

Quel beau bilan pour 2010 ! Monsieur le Maire, êtes-vous satisfait de cette situation ? Les Savigniens eux, ne le sont visiblement pas.

Particulièrement touchés, nos commerçants sont résignés face au constat d’une inaction de votre part. Certains d’entre eux ont attendu toute l’année que vos promesses d’installation de bornes empêchant des véhicules de pénétrer dans les zones commerçantes soient mises en œuvre. D’autres attendent toujours une visite de votre part. D’autres encore voient la survie de leur commerce menacée, en raison du non renouvellement de leur contrat d’assurance.

Qu’attendez-vous dès lors pour prendre le problème en considération ? Faudra-t-il que tous nos commerces aient mis la clé sous la porte pour que vous agissiez enfin ? Vous et les élus de votre équipe ont répété toute l’année, notamment en conseil municipal, qu’ « à Savigny, ce n’est pas pire qu’ailleurs ». Cela ne résout en rien les difficultés quotidiennes des Savigniens, mais prouve en revanche votre total manque de considération.

Pourtant, beaucoup de vos administrés se rappellent sans doute que la tranquillité dans notre ville était l’un de vos dix objectifs prioritaires pour la mandature 2008-2014. La situation a empiré depuis, et pourtant, qu’avez-vous mis en œuvre ?

Lors du Conseil municipal du 5 juillet 2010, vous avez déclaré que vous vous refusiez à l’installation de la vidéoprotection dans notre commune, alors que de nombreux maires de communes voisines, dont certains partagent vos convictions politiques, l’ont mis en œuvre (Moissy, Combs…).

A la suite de nos précédentes interpellations, vous avez répondu en 2010 que « la police municipale n’est pas une compétence obligatoire pour la commune ». Avec 4,55% du budget de fonctionnement de la commune consacré chaque année à la sécurité et la tranquillité publique et 12 agents de police municipale pour plus de 26 000 habitants, Savigny est parmi les villes de Seine-et-Marne où le ratio policiers municipaux / population est le plus bas.

Enfin, adopté lors du conseil municipal du 5 juillet 2010, le « Plan lumière » visant à rénover notamment notre éclairage public ne sera mis en œuvre qu’à partir de 2012, alors que certaines rues de notre ville sont toujours dépourvues de toute lumière la nuit venue.

Monsieur le Maire, à mi-mandat, il est encore temps d’agir ! En 2011, les Savigniens pourront-ils espérer de votre part une prise en considération de la situation, et surtout, des mesures rapides et concrètes mises en place pour y faire face ?

Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.