Un dîner pour rassembler la droite et le centre dans la 11e circonscription et en Seine-et-Marne

Comme je l’avais déjà fait l’an dernier, j’ai tenu, en cette rentrée 2011, à rassembler les acteurs des différents mouvements de droite de la future 11e circonscription (Sénart, Melun Val-de-Seine) et de Seine-et-Marne lors d’un dîner-débat organisé à Lieusaint.

Ce dîner organisé le jeudi 29 septembre a permis à une soixantaine d’élus et de sympathisants de l’UMP, du MPF, du Parti Radical, du Nouveau Centre et du Modem, ainsi que de membres du CDOR 77 et d’élus sans étiquette, de se retrouver dans un contexte difficile pour la majorité présidentielle telle qu’elle existe depuis 2007.

J’ai eu le plaisir d’accueillir, avec mes collègues Bruno BOISSEAU et Jean-Pierre DESCAMPS, les maires Gérard RUFFIN (Lésigny), Alain AUZET (Réau), et Olivier CHAPLET (Cesson) et les conseillers municipaux Jean-Marie BORDERIES (Lieusaint), Pierre TEBALDINI (Noisiel), James CHERON (Moret-sur-Loing), Sébastien DELEYROLLE et Jany BRANDY (Moissy-Cramayel), Liliana MEISTER (Cesson) et Sébastien CHIMOT (président du CDOR 77 et porte-parole de Jean-Jacques HYEST) nous a fait part de sa soutien mais a été retenu à la dernière minute. Le CDOR77 a donc été également représenté par son Secrétaire Général, Marc DUMONT ( Vaux Le Pénil ) également chargé de mission pour l’UMP au sein de la 1ère circonscription de Seine et Marne.

Les échecs de nos candidats lors des élections cantonales du printemps dernier, puis les désaccords survenus lors de la campagne des sénatoriales dans notre département, ont montré que pour l’avenir, il était nécessaire de se rassembler.

A quelques mois d’échéances électorales majeures pour notre pays et pour la grande famille politique de la droite et du centre-droit, j’entends contribuer au rassemblement et à la reprise du dialogue entre nos différents courants sur le territoire de Sénart et de Melun Val-de-Seine, et plus globalement en Seine-et-Marne.

Les expériences passées, tant au niveau national où les grandes réformes du quinquennat ont été adoptées lorsque la majorité était soudée au Parlement, qu’au niveau local où la droite a su s’imposer sur des territoires difficiles grâce à l’union de ses forces, montrent la nécessité de ce rassemblement.

Je suis persuadé que c’est dans cet état d’esprit qu’il faut agir dès à présent, à la fois pour permettre à la droite de remporter les élections présidentielle et législatives de 2012 et reconquérir des communes à la gauche en 2014 à Sénart et dans le reste de la Seine-et-Marne.

Il est de notre devoir, au sein de chacun des mouvements de la droite et du centre, de dépasser les problèmes d’ego pour se concentrer sur les projets pour nos territoires. Le dîner organisé à Lieusaint a montré que tous les élus présents avaient la volonté d’agir en commun, quelle que soit leur sensibilité politique à droite. C’est pour ma part avec ces objectifs en vue que j’inscrirai modestement mon action dans les prochains mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.